dimanche 29 août 2010

The Postelles, un groupe New-Yorkais prometteur.

Qu’on ne s’y méprenne pas, The Postelles cache bien son jeu. Une poignée de fans sur Deezer, à peine 2000 sur Facebook, les jeunes new-yorkais ont pourtant assuré la première partie des prestigieux Kings of Leon, le 23 juillet dernier, à St Louis, Missouri. Ces jours-ci en première partie d’Interpol, ils devancent tout soupçon de concurrence.

Formés dans la brèche de l’Upper West Side de Manhattan, Billy Cadden (batterie), David Dargahi (guitare), John Speyer (basse) et Daniel Balk (voix et guitare) pourraient lézarder, ils préfèrent se faufiler, envahir, s’immiscer, investir, l’industrie du disque. Avec un nom pareil, on les croirait tout droit sortis des sixties, ils veulent reporter la torche sacrée, des influences comme Buddy Holly ou les Beatles, ou encore des Clash aux temps modernes.

On s’attarde sur la pochette, décor d’une époque passée, drap tiré jusqu’aux reins, costards froissés, le quatuor nous dévisage, la bouche entre-ouverte, un sourire esquissé, le regard serein d’américains dont la musique ne demande qu’à être dévoilée.

Vertigineuse White Night aux prémices de l’album, la voix posée de Daniel Balk assure qu’il ne va ni partir ni rester, hésitation, maintenant il bouge et on transpire, explication, qu’on lui dise quoi faire, imploration, il veut aller mieux, la cause c’est une perpétuelle descente à New York City, justification. Tout à coup, on s’apaise, on abrège la fébrilité, expiration d’une nuit agitée, attraction d’une fille comme Stella, troublante et troublée. 123 Stop, ils sont forts, ils concoctent un titre miroitant, un bonbon détonent, un lampion incandescent, « I can’t resist », à vrai dire, nous non plus, et sans effort.

Travailleurs acharnés pendant près de deux ans, déjà un premier EP sorti en mars, ils prouvent aujourd’hui qu’ils sont capables du meilleur dans un son chatoyant aux accents arctic monkéen.

Qu’on se méfie d’eux, l’album des Postelles est disponible depuis le 27 juillet, une pépite de onze titres co-produite avec le guitariste des Strokes, Albert Hammond Jr. Rien qu’en tendant l’oreille, on pourrait bien en entendre parler.

-> A noter que White Night est à télécharger gratuitement sur le myspace du groupe.

18 commentaires:

  1. Je t'en prie, et merci beaucoup de ton commentaire :)

    RépondreSupprimer
  2. Mais comment tu fais pour connaître autant de groupes géniaux ? Du moins je suppose qu'ils le sont, tel tu me les décrit.
    Je vais de ce pas les écouter ! & oui les hauts-parleurs sont réparés ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai decouvert y a pas longtemps, et j'aime bien c'est pas mal.

    RépondreSupprimer
  4. Ben j'ai d'abord été attirée par la pochette et l'ambiance 60's..Puis un jour un étudiant en musique m'a dit que le guitariste des Strokes a contribué a la production ca m'a motivée ^^
    Et merci pour le com sur mon blog au fait

    RépondreSupprimer
  5. Connais pas leurs musique, mais l'image est géniale ;D
    Bisous.
    Camille
    PS : Nouvel article.

    RépondreSupprimer
  6. Continue de farfouiller comme ça, et de nous faire partager ces perles !
    J'aime beaucoup The Postelles, au point d'écouter leur myspace en t'écrivant ce commentaire :)

    RépondreSupprimer
  7. Merci beaucoup , ça fait extrêmement plaisir ! J'aime le fond de ton blog. Mais je trouve jamais ce genre de photos .. En tout cas pas aussi bien :/


    Je connais pas le groupe mais je pense aller écouter ça d'ici peu ! Repasse vite aussi !

    XX

    RépondreSupprimer
  8. Merci à toi de passer autant de temps à chercher des bons groupes inconnus :)

    RépondreSupprimer
  9. youhou ta photo d'accueil, les Dead Weathers, géniallissime!
    C'est bon, j'aime ce blog!

    RépondreSupprimer
  10. je suis heureuse de te donner envie de Londres ahah! Tu veux y partir quand? Bises

    RépondreSupprimer
  11. Vivement le prochain groupe :)

    RépondreSupprimer
  12. ca me conviendrait aussi mais quelques mois poruquoi pas. Londres, parce le reste doit être pire que les petits patelins en France...enfin je suppose!

    RépondreSupprimer
  13. Hello!!
    Alors le gilet dont tu parles sur mon blog vient de hippymarket, une fripe parisienne, vers la rue etienne marcel!! je l'ai acheté l'hiver dernier et à ce moment là, il y en avait pleins du style!

    RépondreSupprimer
  14. Thank you for your sweet comment! :D Haha this band sounds great, will definitely be downloading White Night with your recommendation! :D

    Loves!
    Gets

    RépondreSupprimer
  15. Je viens sur ton blog et j'ai le sentiment d'être une mamie, je ne connais aucun de ces groupes. Je vais passer mon après-midi à découvrir tous ces groupes.

    RépondreSupprimer
  16. http://jeannedamas.blogspot.com
    http://marineboutron.blogspot.com
    http://thekillingmoonconfused.blogspot.com
    http://wolvesandbucks.blogspot.com
    http://kenzasmg.blogspot.com
    http://indiasinsights.blogspot.com/

    FANTASTIC !!!! ♥♥♥♥

    RépondreSupprimer
  17. Merci pour ton gentil commentaire :) Bisous

    RépondreSupprimer